Festival de l'histoire de l'art
Proposez une intervention

Actualités, Articles & Vidéos

Filtrer le contenu

Ateliers scolaires au château de Fontainebleau

15 mai 2012

L’histoire de l’art dès le plus jeune âge, ça commence aussi à l’école.

Pour permettre aux élèves de découvrir cet univers et pour accompagner les enseignants dans cette démarche, le château de Fontainebleau propose une série d’ateliers dédiée aux scolaires le vendredi 1er juin.

L’ensemble des activités proposé ci-dessous est gratuit mais la réservation est obligatoire, par mail Service-educatif.chateaudefontainebleau@culture.gouv.fr ou par téléphone au 01 60 71 50 86. Inscrivez votre classe !

————

– Divertissements sous le Second Empire :

Atelier théâtral en lien avec l’exposition « Napoléon III et Eugénie reçoivent », du cycle 3 au lycée (1h30)
Horaires :  9h30, 11h15, 14h30

————

– Le roi des Aulnes :

Atelier musical et théâtral sur le thème du voyage et de l’Allemagne, avec Goethe et Schubert, niveau collège et lycée (1h30)
Horaires : 9h30, 11h15, 14h30

————

– Dessiner les jardins, les voyages :

Proposition 1 : À la manière des peintres paysagistes, les enfants dessinent en s’aidant de repères visuels et posent ensuite les couleurs.
Proposition 2 : Sur le thème du voyage, les enfants dessinent selon leur imagination,  à partir de 9 ans (2h00)
Horaires:  10h00, 10h30, 13h30 et 14h00.

Ateliers proposés vec le mécénat de : ————

 – Jeu de paume :

Présentation et initiation par le maître paumier du « jeu des rois, roi des jeux ».
1h15, à partir de 10 ans.
Horaires: 9h30, 10h45, 13h30, 14h45.

————

– Livret « Parcours découverte » d’accompagnement à l’exposition « Napoléon III
et Eugénie reçoivent ».

 

Les commentaires sont fermés.

1 commentaire

  • Le 23 mai 2012 à 14h50, Bernard Martin a écrit :

    Karl Blechen. La Construction du Pont du Diable. (1833). Peintre paysagiste allemand de l’école Romantique Karl Edouard Ferdinand Blechen est connu pour ses compositions libres et réalistes et pour avoir été l’un des premiers peintres allemands à représenter le monde de l’industrie. (Fonderie de Neustadt en 1834). Les éléments annoncés dans le Pont du diable se retrouvent dans ses œuvres ultérieures. La particularité de cette œuvre est qu’elle met en scène l’activité humaine dans un décor grandiose, au cœur d’une nature imposante et monumentale. Par cette mise en situation la toile pose la question fondamentale de la domestication de l’environnement par l’homme et par le jeu des proportions elle induit une prise de conscience de la place réelle de l’homme face à la grandeur et à la majesté non seulement de ce paysage mais aussi de la nature en règle générale. Mort trop tôt, aliéné à 42 ans, Karl Blechen pose des questions toujours d’actualité et demande quelle est la place réelle de l’homme dans ce monde… Analyse Ici : http://www.peintre-analyse.com/pont.htm