Festival de l'histoire de l'art
Proposez une intervention

Actualités, Articles & Vidéos

Filtrer le contenu

Prix du projet de film sur l’art, Art & Caméra : les sept nominés sont…

Nous avons le plaisir de vous annoncer que nous avons présélectionné les sept projets qui seront en compétition pour le prix du projet de film sur l’art, Art & Caméra.

Les projets retenus sont les suivants :

– « L’Altérité en face, Sadao Yamanaka (1909-1938), cinéaste entre humanisme et barbarie » de Antoine de Mena
– « Le Ballet de la Merlaison » de Jacques Rozier
– « L’imaginarium de l’art : Et si tu connaissais l’art sans le savoir ! » de Béatriz Ciliberto
– « Je suis un pitbull » de Delphine Dhilly
– « Ne pas Toucher » de Cezary Zielnski
– « To the jungle » de Grégoire Perrier
– « Une œil, une histoire » de Pascale Bouhénic

La sélection a été effectuée par Myoung-jin Cho, programmatrice de la section cinéma du festival de l’histoire de l’art, et Laetitia Kruger, lectrice de scénario, Script doctor et scénariste. Les candidats présélectionnés recevront par mail la fiche de lecture qui a été établie sur leur projet.
Le jury se réunira le 29 mai 2012 pour la sélection finale. Les candidats présélectionnés pourront éventuellement être convoqués ce jour-là.

Composition du jury :

Thierry Dufrêne (Professeur d’Histoire de l’art contemporain à l’Université Paris 10) :

Ancien élève de l’Ecole Normale supérieure et agrégé d’histoire, Thierry Dufrène est professeur d’histoire de l’art contemporain et il est l’adjoint au directeur général chargé des relations internationales de l’INHA. Il est membre du Comité français d’histoire de l’art, du Conseil International pour la Philosophie et les Sciences humaines et il est le Secrétaire scientifique du Comité international d’histoire de l’art. Membre de l’Association internationale des critiques d’art, spécialiste de l’histoire de la sculpture moderne et contemporaine, il a été commissaire d’expositions, auteur de plusieurs livres et d’essais dans des catalogues. Il est membre du comité de rédaction de la revue Perspective (INHA) et du comité éditorial de la revue Diogène (UNESCO). Il organise les « Dialogues d’art contemporain » à l’INHA.

Jean Gili (professeur d’histoire du cinéma à l’université Paris-1) :

Ancien membre de l’Ecole française de Rome, Jean A. Gili est professeur émérite d’histoire du cinéma à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne. Co-fondateur de l’Association Française de Recherche sur l’Histoire du Cinéma en 1984 et de la revue 1895, Revue d’histoire du cinéma, il a présidé de 2001 à 2005 la Commission du patrimoine cinématographique du CNC.  Spécialiste du cinéma italien, il a publié de nombreux livres sur cette cinématographie, notamment Le Cinéma italien (La Martinière, 2011) et diverses monographies de cinéastes. Il s’est aussi intéressé au cinéma français en co-dirigeant un Dictionnaire du cinéma français des années vingt.

Jean-François Rauger (Directeur de la programmation, Cinémathèque française) :

Après avoir travaillé à la direction de l’exploitation du centre National de la Cinématographie, Jean François Rauger est aujourd’hui  directeur de la programmation de la Cinémathèque française. Il a collaboré avec La Revue du cinéma Image et Son, il a écrit aux Cahiers du cinéma et il est un collaborateur régulier du journal Le Monde depuis 1995. Il a participé à l’écriture du documentaire Un siècle de plaisir en 1995, consacré à l’histoire du cinéma érotique et pornographique. Il a publié de nombreux textes consacrés au cinéma dans des revues telles que Simulacres, Panic, MadMovies. Il a participé à des ouvrages collectifs comme La Grande Bouffe (éditions Arte 1997), DelmerDavesLa Morale des pionniers (éditions Vol de Nuit 1999) ou Lucio Fulci Le poète du macabre (éditions Bazaar 2009).

Pascale Raynaud (Responsable de programmation à l’Auditorium, Louvre) :

Pascale Raynaud est responsable de la programmation cinéma (rétrospectives monographiques, cycles thématiques, cinéma muet en concert) et du Fonds de films sur l’art au musée du Louvre. Elle y a également initié et y programme les Journées Internationales du Film sur l’Art dont la Vème édition s’est tenue en janvier 2012. Docteur en Etudes cinématographiques, elle s’intéresse particulièrement au cinéma des premiers temps et aux croisements de l’histoire de l’art et du cinéma.

Jean-Pierre Rehm (Délégué général, Festival international du cinéma de Marseille, FID) :

Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure, Jean-Pierre Rehm a enseigné l’Histoire et la théorie des arts dans de multiples Ecoles d’Art en France avant d’être Chargé de Mission au Ministère de la Culture. Il assume régulièrement le commissariat d’expositions d’art contemporain en France comme à l’étranger. Après avoir été, entre autres, membre du conseil éditorial des Cahiers du Cinéma, il a écrit dans de de nombreuses revues (Trafic, RLG, Cinemascope,…) et poursuit une activité critique sur des supports variés, autant au sujet de cinéastes que d’artistes. Il est également en charge du Post-Diplôme à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Lyon. Enfin, il dirige  le FIDMarseille depuis 2001.

Sylvie Richard (Responsable Service Educatif et Culturel, INA) :

Sylvie Richard est responsable du service de l’action culturelle et éducative de l’Ina, qui a pour vocation de valoriser et de promouvoir les archives télévisuelles et radiophoniques de l’Institut vers les milieux culturels, institutionnels ainsi que vers la communauté éducative. Les fonds audiovisuels de l’Ina s’inscrivent ainsi dans la diversité des manifestations artistiques et culturelles : festivals, expositions, célébrations nationales et internationales. Ce service accompagne également la réflexion des musées sur l’intégration de l’image et du son dans leurs collections. Il favorise le dialogue des archives avec les autres disciplines artistiques en offrant un sens nouveau aux images et aux sons qui constituent notre patrimoine commun.

Pascal-Alex Vincent (Réalisateur) :

Après avoir travaillé dans la distribution du cinéma japonais en France, Pascal-Alex Vincent signe une poignée de courts métrages remarqués, dont deux sont sélectionnés au Festival de Cannes.  Il tourne ensuite son premier long métrage Donne-moi la main, qui sort en 2009 dans une quinzaine de pays, puis enchaîne avec quelques clips pour des groupes pop/rock anglo-saxons. L’année suivante, Miwa, la plus célèbre et la plus extravagante des divas japonaises d’après-guerre, accepte que Pascal-Alex Vincent lui consacre un documentaire.

Jury de présélection :

Laetitia Kugler
Parallèlement à un double cursus en Lettres Modernes et en Etudes cinématographiques, Laetitia Kugler se forme au montage documentaire, domaine dans lequel elle exerce pendant cinq années puis elle est revenue à une activité plus littéraire et a occupé le poste de chargée de développement dans une société de production. Elle a décidé de travailler en freelance comme script doctor et consultante sur des films pour le cinéma et la télévision. Outre l’expertise et la réécriture de projets de fiction et de documentaire, elle collabore à l’écriture de séries et de longs métrages. Elle exerce une activité de lectrice de scénario et elle poursuit l’écriture d’une thèse sur la pratique expérimentale du réemploi documentaire.

Myoung-jin Cho
Après des études de cinéma et de sciences économiques, elle travaille à la Cinémathèque française pendant 3 ans et demi et collabore à plusieurs festivals cinématographiques. Elle est actuellement programmatrice de la section cinéma du festival de l’histoire de l’art et enseigne le cinéma documentaire à l’Université de Paris III et le cinéma coréen à l’INALCO.

Les commentaires sont fermés.

1 commentaire

  • Le 23 mai 2012 à 14h09, Grégoire Perrier a écrit :

    Bonjour, je viens de voir que mon projet "To the jungle" sur A Weerasethakul avait était présélectionné pour le prix. N'ayant eu aucunes nouvelles suite à la 2nde commission, j'imagine que le festival a choisi de ne pas donner suite. Merci de me donner des nouvelles. Très cordialement, Grégoire 0614159129