Festival de l'histoire de l'art
Ma sélection Proposez une intervention

Le Festival

La Folie : thème de l’édition 2011

Pour sa première édition, le Festival célèbrait le 500ème anniversaire de la publication de l’Éloge de la folie de l’humaniste néerlandais Érasme. Une centaine de manifestations étaient prévues sur le thème de la Folie : des conférences, des tables rondes et des rencontres intitulées “œuvres au crible des regards”. Les interventions se déclinaient suivant trois axes principaux : la folie du créateur, la folie de l’œuvre et le regard de l’artiste sur la folie des hommes et du monde qu’ils façonnent.

Daniel Rabel, ballet des fées de la forêt de saint germain, entrée des demi-fous, avant 1637 © RMN - Musée du Louvre

Daniel Rabel, Ballet des fées de la forêt de saint germain, entrée des demi-fous, avant 1637 © RMN – Musée du Louvre

De la création au psychédélisme

Étaient notamment au programme les thématiques suivantes : l’art hors-normes (le rapport entre inspiration, création, et folie ; les représentations des folles passions ; les styles fous : maniérisme, psychédélisme…), l’art et le désordre psychique (la création remède ou cause de la folie ; l’« art thérapie » ; l’architecture asilaire ; l’iconographie des maladies mentales…), l’art et la folie du monde (l’iconographie du carnaval, la satire du monde à l’envers, l’artiste en bouffon, le regard de l’artiste sur la folie meurtrière…)

Les interventions dites « œuvres au crible des regards » ont fait dialoguer devant une œuvre, aux côtés des historiens de l’art, des spécialistes d’horizons différents : des médecins, des psychanalystes, des musiciens, des écrivains et des philosophes.

Antonin Artaud, 1947 (C) Ministère de la Culture - Médiathèque du Patrimoine, Dist. RMN / Denise Colomb

Antonin Artaud, 1947 (C) Ministère de la Culture – Médiathèque du Patrimoine, Dist. RMN / Denise Colomb

Conférences, lectures, concerts

Catherine Salviat a lu, sur les pelouses du château, le texte d’Aimé Césaire Et les chiens se taisaient tandis qu’au théâtre municipal de Fontainebleau était joué l’opéra La Follia di Orlando de Joachim Berchem par l’ensemble Daedalus. La folie dans l’œuvre de Schumann a fait se rencontrer le pianiste Éric Le Sage et le musicologue Rodolphe Bruneau-Boulmier, qui ont analysé le programme – Kinderszenen, Chants de l’aube, Variations fantômes… – avant le récital. Le compositeur contemporain Thierry Machuel a improvisé au piano devant des œuvres illustrant la folie. Artaud, cette autre figure du fou moderne, n’a pas été oublié puisque Françoise Sliwka nous a lu ses textes après une présentation par Evelyne Grossman. Quant à Foucault, c’est le collectif F 71 qui a réalisé une performance originale autour de ses textes en ce cinquantième anniversaire de la publication de l‘Histoire de la folie à l’âge classique.

 Folie et cinéma

Le festival “Art et caméra” a invité acteurs, cinéastes, critiques et historiens à des débats, analyses et discussions autour de la projection de films sur la Folie: Van Gogh, de Maurice Pialat, la Pianiste de Michael Haneke, Andrei Roublev de Tarkovski, Munch de Peter Watkins, et bien d’autres...

Programme autour de La Folie (.pdf)