Festival de l'histoire de l'art
Proposez une intervention

Le Festival

Forum de l’actualité

Le Forum de l’histoire de l’art cherche à rendre compte de plusieurs aspects de l’actualité de l’histoire de l’art, aussi bien dans le domaine de la conservation, de la recherche, de la restauration, que du marché de l’art ou de l’édition. Une série de rencontres sera l’occasion de faire découvrir des projets, de confronter les points de vue, de mieux faire connaître le travail des acteurs du patrimoine, de la recherche, de l’édition ou du marché de l’art.

Valoriser les recherches récentes en histoire de l’art

En 2012, le Forum mettra l’accent sur les projets d’exposition, les projets de création, d’extension ou de restauration des musées ou des monuments historiques. Il valorisera les recherches récentes en histoire de l’art en rendant compte des publications françaises et étrangères des deux dernières années, en donnant particulièrement la parole aux jeunes chercheurs et étudiants des écoles doctorales ou des écoles d’art et d’architecture, invités à présenter leur travail. Le Festival est également l’occasion d’une réflexion sur l’insertion professionnelle des étudiants diplômés en histoire de l’art. Une rencontre est proposée par la Mission pour l’insertion professionnelle de l’Institut national d’histoire de l’art entre des étudiants et des professionnels du secteur (marché de l’art, institutions culturelles, musées, maisons d’édition…)

L’actualité du marché de l’art et de l’archéologie

En ce qui concerne le marché de l’art, le Forum éclairera cette année le développement et le rôle, hier et aujourd’hui, d’un acteur majeur, les maisons de ventes. Plusieurs interventions sur l’histoire et l’actualité de la vente aux enchères d’œuvres d’art, avec des historiens de l’art comme Patrick Michel, Alain Quemin et des acteurs du contemporain comme Serge Plantureux ou des experts de la maison Sotherby’s, éclaireront les changements qui touchent ce domaine. Les acquisitions récentes des musées français seront présentées par Didier Rykner, qui animera également un débat sur la question de l’inaliénabilité des collections. Le centre allemand présentera en trois tables rondes les problématiques et chantiers actuels de l’histoire de l’art en Allemagne, à la fois dans l’enseignement, la conservation du patrimoine et la recherche. Une demi-journée est également consacrée à l’actualité de l’archéologie en France et en Allemagne, avec les directeurs de l’Ecole française de Rome et d’Athènes, Michel Gras et Alexandre Farnoux, ainsi que le directeur de l’Institut archéologique allemand, Ortwin Dally. Des coups de projecteur sur l’actualité de l’édition et de la revue d’art permettront d’écouter par exemple François-René Martin et Pierre Watt s’interroger sur le rapport entre expositions et les publications qui les accompagnent, dans le débat « Comment parler des expositions qu’on n’a pas vues ? ».