Festival de l'histoire de l'art
Proposez une intervention

Le Festival

Université de printemps

Pour accompagner le développement de l’enseignement de l’histoire des arts, le Festival propose des formations aux enseignants et aux cadres du système éducatif.

Valoriser l’enseignement de l’histoire « des arts » à l’école

Il accueille ainsi un double dispositif : d’une part une université de printemps destinée aux cadres de l’éducation nationale (inspecteurs pédagogiques régionaux, délégués à l’action culturelle…) et d’autre part des ateliers pédagogiques pour les enseignants. Ces formations cherchent à valoriser les liens avec l’ensemble des autres disciplines enseignées à l’école, puisque l’histoire « des arts » n’est pas encore considérée comme une matière en soi mais doit être portée par les enseignants des différentes disciplines. Le thème choisi cette année, « Art, rupture et continuité » en lien avec le thème du Festival de l’histoire de l’art « l’Éphémère », illustre cette volonté de sensibiliser tous les enseignants y compris ceux des disciplines scientifiques qui ne sont pas les plus aisément associées à cet enseignement.

Université de Printemps

Université de Printemps

Art, ruptures et continuités

L’université de printemps Histoire des arts convie en 2013 à réfléchir à la thématique « Arts, ruptures, continuités » déclinée en quatre sujets :
– Interroger les continuités
– Récrire les avant-gardes ?
– Objets et savoir-faire
– Ruptures politiques/ruptures artistiques.
Deux tables rondes plénières et treize « parcours » problématiques confrontent le regard de chercheurs, conservateurs, architectes, critiques, plasticiens, chorégraphes, musiciens ou dramaturges, à des propositions pédagogiques pluridisciplinaires. Le renouvellement des objets d’étude est ainsi mis en regard de projets innovants qui unissent savoirs et compétences, expériences esthétiques et productions de ressources, pratique artistique et rencontre avec
les œuvres du passé ou du présent.
Ce questionnement des idées reçues sur les ruptures invite à trouver les continuités entre domaines artistiques, époques historiques, théories et pratiques, et frontières disciplinaires.

La participation à cette université de printemps est prioritairement réservée aux personnels de formation issus des délégations académiques. Elle sera néanmoins ouverte aux enseignants désireux d’y assister, ainsi qu’au public plus large du Festival dans la limite des places disponibles.