Festival de l'histoire de l'art
Proposez une intervention

Le Festival

Art & Caméra

Art & Caméra, section cinématographique du Festival de l’histoire de l’art, a pour vocation de valoriser le cinéma en tant que médium artistique, de transmettre les savoirs de l’histoire de l’art par le biais du 7e art et d’établir un pont entre les historiens de l’art et le grand public.

En proposant une programmation autour du thème du Festival, Art & Caméra explore les différentes façons dont ce thème a été traité par les cinéastes. D’autre part, à travers le focus sur l’art, Art & Caméra cherche à éclairer les liens existant entre le cinéma et les autres arts, à montrer comment cinéastes et artistes s’inspirent réciproquement. Enfin, Art & Caméra propose de s’interroger sur la façon dont les cinéastes représentent l’art et, ce faisant, écrivent à leur manière une histoire de l’art. La section Art & Caméra proposera une riche programmation d’environ 70 films et une dizaine de conférences autour des films sur l’art, des Pays-Bas, pays invité, et du thème « Matière de l’œuvre » .

Matière de l’œuvre

Plaque de verre de Jean Hugo, Faust le Magicien , 1929 © Villa Noailles ; Pellicule teintée de Gavroche rêve de grandes chasses (Gavroche op jacht), 1912, Paul Bertho, © Collection Eye Museum

Le thème sera abordé, de la lanterne magique au numérique, en insistant à la fois sur les matériaux et les pratiques qui les mettent en œuvre, jusqu’au cas très particulier du cinéma sans caméra. Un ciné-concert permettra au public de découvrir l’art éphémère des bals de la haute société parisienne d’avant-guerre : lors du Bal des Matières organisé par les Noailles en 1929, Jean Hugo avait peint des plaques de verre, qui seront projetées à l’aide de deux lanternes magiques. Une conférence mettra en valeur comment le passage de l’argentique au numérique a induit des changements esthétiques en termes de texture d’image, cadrage, profondeur de champs, etc. On s’intéressera également à l’objet, la matière du cinéma : la pellicule. Quelles techniques ont été utilisées par les réalisateurs?  Procédures de colorisation, destructions, restauration… feront l’objets de projections et de conférences. L’atelier « gratte moi la pellicule » donnera la possibilité d’expérimenter directement sur la pellicule 35mm et de créer une séquence d’animation qui sera projetée lors de la clôture du Festival le dimanche.

Les Pays-Bas

Nous aurons le plaisir d’organiser une rétrospective autour des œuvres cinématographiques sur l’art de Johan van der Keuken, l’un des plus grands documentaristes néerlandais, décédé en 2001. En collaboration avec l’Eye Museum (musée du cinéma à Amsterdam), Art & Caméra présentera plusieurs films néerlandais contemporains consacrés à l’art et aux artistes néerlandais, ainsi que des films restaurés par cette institution.
Art & Caméra rendra hommage à des cinéastes néerlandais tels qu’Alex van Warmerdam, Gerrit van Dijk et Sherman de Jesus.

Soutien à la création

Ciné-concert, La Danseuse espagnole de Herbert Brenon, 1923, nouvelle copie restaurée par l’Eyemuseum © Collection Eye Museum

Pour soutenir la création musicale, Art & Caméra demande chaque année à des musiciens de composer et de jouer la musique de deux ou trois ciné-concerts. Depuis 2012, au moins un de ces ciné-concerts est confié à des musiciens professionnels tandis que l’autre est pris en charge par l’école municipale de musique de Fontainebleau, qui crée pour l’occasion un orchestre d’écoliers, collégiens et lycéens. Pour l’édition 2015, ce travail de collaboration avec les élèves musiciens sera renouvelé avec un ciné-concert sur le thème de la restauration du film La Danseuse espagnole, un film de 1923 de Herbert Brenon. Le travail a commencé cinq mois en amont du Festival.

En 2014, Art & Caméra a créé un atelier pratique « Filmer avec un téléphone portable ». Cet atelier se tiendra également en 2015, pendant les trois jours du Festival. Grâce à celui-ci, nous enseignons aux participants les possibilités d’expression artistique qu’offrent ces appareils.
En 2012, Art & Caméra a mis en place un prix d’aide à la création baptisé Prix Art & Caméra. Ce prix est décerné à un projet de film sur l’art en phase d’écriture. Il résulte de la volonté du Festival de promouvoir le film sur l’art pour donner un nouveau souffle à la création de ce genre cinématographique, dont les réalisateurs sont confrontés à la rareté des soutiens financiers et moraux. En effet, le choix de récompenser un projet en genèse plutôt qu’un film déjà réalisé découle de la prise de conscience du Festival de la nécessité d’aider la production de film sur l’art, un genre cinématographique à part qui connait un ralentissement sensible. Cette initiative du Festival a pu voir le jour grâce au soutien financier du CNC  et de l’Académie de France à Rome-la Villa Médicis et grâce à la générosité de Monsieur Carlo Perrone. Depuis 2014, Le Fresnoy – Studio national des arts contemporains fait aussi partie des partenaires de l’opération. Le Festival sera l’occasion de découvrir Retour à Berlin d’Arnaud Lambert, lauréat du prix Art & Caméra 2013.

Séances scolaires et Prix Jeune Critique

Art & Caméra consacrera une large place au jeune public. Les séances scolaires auront lieu le vendredi 30 mai. Les films proposés sont classés en fonction du niveau de scolarité auxquels ils sont adaptés : école primaire, collège, lycée. Lors de la projection, les élèves rencontreront des cinéastes, des artistes et des conférenciers.

Art & Caméra soumettra 7 courts métrages en lien avec le thème «  Matière de l’œuvre » aux délibérations du jury lycéen du prix Jeune Critique, qui s’essaie ainsi à l’analyse filmique.

Téléchargez le programme papier Art & Caméra

pour en savoir plus :