Festival de l'histoire de l'art
Proposez une intervention

Le programme du festival

De l’expérimentation au récit : le voyage, une forme artistique dans l’art américain des années 1960-1970

02/06/2012 - 10h00 à 11h00 L’Âne Vert Théâtre

Parmi les nombreux textes publiés par les artistes dans les années 1960, certains (The Crystal Land (1966), Incidents of Mirror-Travel in the Yucatan (1969), A Tour of the Monuments of Passaic, New Jersey de Robert Smithson, Aligned with Nazca (1975) de Robert Morris pour ne citer que les plus connus) prennent la forme de « récits » de voyages, de carnets de route. Ces textes procèdent directement de démarches artistiques qui s’attachent à l’exploration de nouveaux territoires de l’art, liées à la critique qu’ils conduisent des institutions artistiques que sont le musée et la galerie. Si ces déplacements doivent être considérés comme des expérimentations, c’est parce qu’ils sont associés
à la mise en oeuvre de dispositifs ou de gestes artistiques – déplacement de miroirs, renversement d’arbres, extraction de minéraux destinés aux non sites – chez Robert Smithson ou sont conçus comme une véritable expérience artistique chez Robert Morris destinée à renouveler la vision.
Nous nous proposons d’étudier ces textes qui ont un statut hybride : s’ils « fictionalisent » la réalité en reliant le voyage réel à un voyage mental, ils sont aussi des essais qui mêlent réflexion théorique sur l’art et compte-rendu d’activités artistiques. Non seulement ils témoignent de l’intérêt pour des paysages souvent exclus de la représentation artistique (zones et friches suburbaines, régions désertiques) mais ils participent aussi de la conception d’oeuvres disséminées dans l’espace et le temps. On examinera comment, avec les interventions artistiques in situ, les photographies et qu’ils accompagnent, ces textes abordent le paysage au travers de déplacements alternant des modes de transport variés (pédestre, routier, aérien), selon des points de vue, des rythmes et des échelles variables et on montrera en quoi ces modes de déplacements conditionnent la vue pour proposer de
nouveaux régimes de vision du paysage.
Laurence Corbel, Maître de conférences en esthétique et en philosophie de l’art à l’UFR d’arts plastiques de l’Université de Rennes 2.

Bibliographie :

◊ MORRIS Robert, Continuous Project Altered Daily. The Writings of Robert Morris, Cambridge
(Mass.), The MIT Press, 1993.
◊ Robert Smithson : Une rétrospective, Le paysage entropique, cat. expo., Marie-Sophie Boulan,
Maggie Gilchrist et Robert Smithson (éd.), (Marseille, musée de Marseille / Valence, Institut
valencià d’art modern-Centre Julio Gonzalez / Bruxelles, Musées royaux des beaux-arts de
Belgique, 1994), Marseille, musée de Marseille/ Paris, Réunion des musées nationaux, 1994.
◊ SMITHSON Robert, The Writings of Robert Smithson, Nancy Holt (éd.), New York, New York
University Press, 1979.
◊ PAQUET Suzanne, Le Paysage façonné. Les territoires postindustriels, l’art et l’usage, Québec,
Presses de l’Université Laval, 2009.
◊ PENDERS, Françoise, En chemin, le Land Art, tome 1 : Partir, Bruxelles, La Lettre volée, 1999 ;
En chemin, le Land Art, tome 2 : Revenir, Bruxelles, éditions La Lettre volée, 2000.
◊ ROBERTS Jennifer, Mirrors-Travels: Robert Smithson and History, New Haven, Yale University
Press, 2004.
◊ TIBERGHIEN Gilles A., Land art, Paris, éditions Carré, 1993.
◊ TIBERGHIEN Gilles A., Nature, art, paysage, Arles, Actes Sud/École supérieure nationale du
paysage/Centre du paysage, 2001.
◊ TILLIM Sidney, « Earthwork and the New Picturesque », Artforum, décembre 1968, p. 44-48.

Conférences à découvrir également :

À voir aussi dans ce lieu :