Festival de l'histoire de l'art
Proposez une intervention

Le programme du festival

La beauté est une ligne. D’Altamira à Max Ernst

01/06/2012 - 17h30 à 18h30 Château de Fontainebleau - Chapelle de la Trinité (160 places)

La ligne en tant qu’instrument artistique connait un passé légendaire. C’est surtout la ligne serpentine qui se recommande à plusieurs emplois. Depuis à plusieurs emplois. Depuis qu’elle fut élevée par Hogarth au rang exemplaire de la line of beauty elle possède aussi une qualité matérielle. Celle-ci fut proclamé par Kandinsky (Die Linie ist ein Ding) tandis que Duchamp au même moment (1912/1913) procédait à l’alimentation de la ligne dans les Trois stoppages étalon. Au moment où la ligne n’est plus utilisée uniquement pour donner l’illusion d’une réalité, elle devient autonome et aussi une matérialité.

Si depuis un siècle la ligne a stimulée maintes innovations de l’avant-garde aussi bien du côté surréaliste que du côté constructiviste, elle est en même temps restée le seul lien de notre époque avec la tradition millénaire.

Présentations d'ouvrages à découvrir également :

À voir aussi dans ce lieu :