Festival de l'histoire de l'art
Proposez une intervention

Le programme du festival

La Razzia dans le Djebel Nador, de Gustave Guillaumet (1840-1887) : l’orientalisme à l’épreuve de la « pacification » de l’Algérie.

01/06/2012 - 11h30 à 12h30 MINES ParisTech - Salle R 03, Bat B (20 places)

En 1864, le jeune Guillaumet accompagne une colonne expéditionnaire dans une opération punitive contre des tribus nomades dissidentes dans les Hauts Plateaux algériens, ou « Petit Désert ». À partir d’esquisses in situ, il réalise un tableau d’Histoire qu’il ne présente pas au Salon, mais qui sera montré lors de grandes expositions rétrospectives (1893, 1899, 1906) répondant au projet colonial de la Troisième République. En 1881, il publie dans la Nouvelle Revue « Une Razzia dans le Djebel Nador (1864) » – l’un des Tableaux algériens réunis en un volume illustré, en 1888.

Comme celle de Fromentin, l’oeuvre « bilingue » de Guillaumet exige une approche transmédiale. L’icono-texte de la Razzia s’inscrit dans le temps long de la domination coloniale, et se nourrit d’une pratique intensive du voyage : de 1862 à 1884, Guillaumet se rend à onze reprises en Algérie, particulièrement en territoire nomade et dans le Sud. Nous interrogerons dans un premier temps l’atelier du voyage de ce peintre-écrivain, qui expérimente, comme bon nombre d’orientalistes, des formes multiples de déplacements et de séjours, là où la situation politique les autorise, et en fonction des sociabilités qui les rendent possibles, et qui les encadrent. A propos de la Razzia, on étudiera un aspect déterminant de cet atelier : la tutelle militaire des voyageurs aux confins de l’Algérie « pacifiée » – dans ces oasis, à travers ce Sahara en lesquels l’imaginaire métropolitain tend de plus en plus à incarner le Désert de la tradition orientaliste. Dans l’atelier du désert, entre peinture militaire, enquête ethnographique et tourisme artiste, les pratiques (photographiques, graphiques, picturales, textuelles) et l’engagement des artistes voyageurs, qu’ils soient ou non « embarqués » dans une opération militaire, sont en effet largement informés par ceux de l’armée d’Afrique, singulièrement les officiers des Bureaux arabes.

La Razzia du passeur Guillaumet, dont les enjeux sont manifestement paradoxaux en termes de « culture nationale », est par ailleurs un objet privilégié pour interroger en termes de « transferts culturels », les échanges interculturels induits par la « pacification » de l’Algérie, dont le volet agérien de la production orientaliste constitue une facette: héroïsée par Prise de la Smala d’Abd el-Kader, cette pratique de spoliation et de dévastation érigée en art de la guerre en Afrique par l’armée française, depuis Tocqueville et Bugeaud, prétend en effet emprunter leur tactique aux cultures nomades – pratique à laquelle l’exotisation de l’armée française, constituée en grande partie de contingents indigènes, et qui jouit d’une forte popularité en Métropole, fait largement écho dans la culture visuelle et littéraire, à travers des figures telles que goums, zouaves et spahis – fantasias, combats et razzias.

L’étude de cette oeuvre et de sa réception dans le contexte de celle des acculturations mutuelles générées par la « pacification », éclairera un aspect de l’invention du désert au XIXe, c’est à dire de l’esthétisation des paysages et des cultures des pays arides, qui constitue un moment essentiel dans l’histoire d’une notion qui a permis de se représenter un espace spirituel, avant de désigner un type d’espaces concrets.

 

Bibliographie:

REY-GOLDZEIGUER A., Le royaume arabe, la politique algérienne de Napoléon III, 1861-1870, Alger, SNED 1977; SAÏD, E. Orientalism, New-York, Random1978; FRÉMEAUX J., Les Bureaux arabes dans l’Algérie de la conquête, Paris, Denoël 1993; PELTRE C., L’atelier du voyage, Les peintres en Orient au XIXè siècle, Paris, Gallimard 1995; De Delacroix à Renoir, L’Algérie des peintres (exposition) Paris, Hazan-Institut du Monde Arabe 2003; BENJAMIN R., Orientalist Aesthetics – art, Colonialism, and french North Africa 1880-1890, Berkeley/Los Angeles/ London, University of California Press 2005; THOMSON J. et WRIGHT B. Eugène Fromentin, Paris ACR 2008; ZAROBELL J., Empire of Landscape, Space and Ideology in French Colonial Algeria, Penn State University Press, 2010; ROBICHON F., « La peinture militaire sous le Second Empire », dans Le voyage d’Osmont Romieux (…), Marseille, Images en Manoeuvres 2010; POUILLON F. et VATIN J.C, Après l’Orientalisme, l’Orient créé par l’Orient, Paris, IISMM-Karthala 2011.

Conférences à découvrir également :

À voir aussi dans ce lieu :