Festival de l'histoire de l'art
Proposez une intervention

Le programme du festival

Le Lion des Mogols (Jean Epstein)

03/06/2012 - 18h30 à 20h40 Cinéma Ermitage - Salle 3 (195 places)

Intervention avant la séance de Samantha Leroy, Chargée de la valorisation des collections films de la Cinémathèque française et de Sébastien Boisseau, musicien

France/1924/100’

Avec Nathalie Lissenko, Alexiane, Mlle Seller, Ivan Mosjoukine.

Sur « les hauts plateaux du Thibet, dans la Ville Sainte », le cruel Grand Khan fait régner la terreur et redoute l’influence du Prince Roundghito-Sing, un officier du Palais fort apprécié du peuple. Menacé, Roundghito-Sing est contraint de fuir son pays. Sur le paquebot qui l’emmène en Occident, il rencontre une troupe de cinéma et tombe sous le charme de Lady Anna, grande vedette aux origines mystérieuses. La complicité qui naît immédiatement entre eux ne plaît guère au banquier Morel, producteur et ami intime d’Anna, mais celle-ci parvient tout de même à faire engager Roundghito-Sing comme acteur. A Paris, le Prince s’adapte avec une certaine candeur à sa nouvelle vie, mais la nature de la relation qu’il entretient avec Anna lui échappe.

 

 Compositeur : Sébastien Boisseau

Installé à Nantes où il co-dirige le label Yolk Records, Sébastien Boisseau est devenu en peu de temps un contrebassiste de référence en Europe.

Développant un jeu puissant et élégant, ses références sont ancrées dans le jazz quelque part entre Jean-François Jenny-Clark, Marc Johnson et Scott Lafaro.

Il compose pour ses projets WOOD et UNIT et participe à de nombreux projets européens. Fidèle aux partenaires de la première heure (Alban Darche, Denis Badault, Matthieu Donarier, Jean-Louis Pommier…), il a collaboré et se produit avec de nombreuses figures du jazz: Daniel Humair, Joachim Kühn, Louis Sclavis, Charlie Mariano, Marc Ducret, Martial Solal, Misha Mengelberg, John Hollenbeck, Pat Metheny, Michel Portal, Gábor Gadó, Eric Watson, Stéphan Oliva, Hans Lüdemann, Piotr Wojstasik, John Tchicai, Mikko Innanen, Kenny Werner, Simon Goubert, Pierre D_ørge, Dado Moroni, Franco Ambrosetti, Kalman Olah…

Sa rencontre avec Jean-Yves Evrard l’emmène vers d’autres approches d’une musique instantanée comme les performances (« il n’y a pas de fraise en hiver »), la chanson (Daniel Hélin), le théâtre où il joue à ses côtés dans la pièce de l’auteur flamand Arne Sierens « De Pijnders ». En 2011, il compose une musique pour le film muet de Teinosuke Kinugasa « Une page folle » (1926) qu’il interprète au « festival de l’histoire de l’art » de Fontainebleau. Avec Louis Sclavis et Jean-Paul Delore, ils créent « Langues et Lueurs » un récital sur des textes d’auteurs francophone (Henri Michaux, Sony Labou Tansi, Dieudonné Niangona, Charles Beaudelaire…). Sébastien Boisseau travaille actuellement à la sortie du premier album de WOOD en duo avec Matthieu Donarier. Il propose également des programmes courts en duo sous forme de « salons de musique » où l’hôte invite ses amis ses voisins à découvrir la pratique de l’improvisation en hyper-proximité.

——————-

Réalisateur : Jean Epstein
Scénario : Ivan Mosjoukine, Jean Epstein
Société de production : Films Albatros
Distributeur d’origine : Films Armor
Directeurs de la photographie : Joseph-Louis Mundwiller, Fédote Bourgassoff
Décorateur : Alexandre Lochakoff
Costumes : Boris Bilinsky
Décors : studios Albatros de Montreuil et Menchen d’Epinay
Extérieurs : port de Marseille, Côte d’Azur, Paris et Montreuil

Sortie en France le 12 décembre 1924

 

Interprétation :
Le Prince Roundghito-Sing : Ivan Mosjoukine
Anna : Nathalie Lissenko
Le banquier Morel : Camille Bardou
L’esclave Zemgali : Mademoiselle Alexiane
Kalavas : François Zelas
Le Grand Khan : François Viguier
Le jeune premier : Henri Prestat
Le freluquet : Adelphi
Le metteur en scène : Maurice Vauthier
Le régisseur : Metchnikoff
Un opérateur : Victor Sviatopolk-Mirsky
La jeune fille : Myla Seller
Le Prince enfant : Albert Viguier

Projections à découvrir également :

À voir aussi dans ce lieu :