Festival de l'histoire de l'art
Proposez une intervention

Le programme du festival

Carte blanche au Centre André Chastel. Matériaux, techniques, métiers : enquêtes sur les savoir-faire artistiques

30/05/2015 - 10h00 à 13h00 MINES ParisTech - Salle 301, Bat P (50 places)

Dans le cadre d’une carte blanche de trois heures, le thème 5 du Centre André Chastel (UMR 8150), intitulé Matériaux, techniques, métiers : enquêtes sur les savoir-faire artistiques, sera présenté en deux tables rondes. L’une permettra à plusieurs membres du laboratoire de débattre de la place tenue par la question du matériau au sein de leurs pratiques respectives de la recherche en histoire de l’art. La seconde présentera les premiers résultats d’un projet pluridisciplinaire ayant pour objet l’étude de la rose ouest de la Sainte-Chapelle, menée dans le cadre du programme Convergence. Science et patrimoine culturel du PRES Sorbonne Universités.

Première partie : Table ronde. Matériaux et pratiques de l’histoire de l’art au sein du thème 5 du Centre Chastel.

Intervenants : Jérémie Cerman (Maître de conférences, Université Paris-Sorbonne), Isabelle Ewig (Maître de conférences, Université Paris-Sorbonne), Pascale Gorguet Ballesteros (Conservateur en chef du patrimoine, Palais Galliera, Musée de la mode de la Ville de Paris), Arnaud Maillet (Maître de conférences, Université Paris-Sorbonne), Christina Vatsella (Docteur en histoire de l’art contemporain, Université Paris-Sorbonne).

Dans le cadre de la restructuration du Centre André Chastel en thématiques transversales (2014), la création du thème 5 Matériaux, techniques, métiers : enquête sur les savoir-faire artistiques, placé sous la responsabilité de Jérémie Cerman et de Michel Hérold, rassemble des travaux de recherche qui abordent l’art et ses différentes pratiques à partir de la notion très large de culture matérielle. Celle-ci, essentiellement élaborée en archéologie, mérite en effet d’être plus largement développée dans le champ de l’histoire de l’art. Les travaux engagés n’en relèvent pas moins de domaines particulièrement variés, par exemple les arts décoratifs, la mode ou la pratique du collage, invitant ainsi à l’étude des matériaux selon une approche pluridisciplinaire. C’est cette pluridisciplinarité que la table ronde proposée entend mettre en exergue, notamment sur le plan méthodologique. Rattachés au thème 5 du Centre Chastel, les différents intervenants débattront de la place tenue par la question du matériau dans leurs pratiques de la recherche, en fonction de leurs spécialités respectives, qu’il s’agisse de l’art contemporain (Isabelle Ewig), des arts décoratifs (Jérémie Cerman) ou de la mode (Pascale Gorguet-Ballesteros). La matérialité de l’œuvre d’art sera de même questionnée au regard des développements actuels des études visuelles (Arnaud Maillet) ou de l’étude de supports artistiques spécifiques comme la vidéo (Christina Vatsella).

Deuxième partie : Table ronde. Peindre sur le verre à la fin du Moyen Âge. La rose de la Sainte-Chapelle de Paris : approche pluridisciplinaire.

Intervenants : Cristina Dagalita (Doctorante, Université Paris-Sorbonne, Contractuelle Idex Sorbonne Universités ), Michel Hérold (Conservateur général du patrimoine, Centre André Chastel), Myrtille Hunault (Post-doctorante Idex Sorbonne Universités), Claudine Loisel (Ingénieur de recherche, Laboratoire de recherche des Monuments historiques).

Cette communication a pour ambition de débattre autour des premiers résultats d’un projet pluridisciplinaire porté par Michel Hérold et retenu dans le cadre du programme Convergence. Science et patrimoine culturel du PRES Sorbonne Universités. Ce projet a pour objet l’une des plus remarquables verrières de la fin du Moyen Âge, la rose ouest de la Sainte-Chapelle de Paris conçue sous le règne de Charles VIII, entre 1485 et 1498 et aujourd’hui en cours de restauration en atelier. Que peut espérer l’historien de l’art de ce type de démarche ? Quels bénéfices y a-t-il à inscrire la recherche scientifique fondamentale dans une perspective historique ?
Le volet histoire de l’art de l’entreprise repose pour une part essentielle sur l’expertise critique apportée par les chercheurs du Centre André Chastel, suivant les méthodes propres au Corpus vitrearum international. L’étude de la rose ouest de la Sainte-Chapelle présente de nombreux avantages : il s’agit de la plus importante verrière conçue à Paris à la fin du XVe siècle ; son financement généreux se traduit par l’usage d’une palette inhabituellement étendue et par la présence de verres rares et précieux, dits « vénitiens » ; par ailleurs, elle occupe une place clef dans l’histoire de la peinture parisienne de la fin du Moyen Âge, ses cartons étant traditionnellement attribués au Maître des très petites heures d’Anne de Bretagne, Colin d’Amiens.
L’étude en cours permet de croiser les hypothèses et les interrogations posées par les historiens de l’art (question de l’homogénéité matérielle et stylistique de la verrière en particulier) et de les confronter aux résultats des analyses des verres, qui viendront les confirmer, ou les infirmer. Les mesures menées par les collègues de Paris VI (IMPMC) et du Laboratoire de recherche des Monuments historiques développent en parallèle un volet fondamental, s’attachant à mieux comprendre les processus de coloration des verres. Est utilisé un montage de spectrométrie optique portable original, offrant un accès inédit aux pièces de verres les plus intéressantes. Ces mesures sont combinées avec des analyses élémentaires par fluorescence X réalisées simultanément. Ce couplage de techniques permettra l’obtention de données physico-chimiques uniques. Parallèlement à cela, et dans le cadre d’une collaboration entre le C2RMF et le CRC-LRMH, des analyses élémentaires quantitatives par PIXE-PIGE sur l’accélérateur AGLAE viennent également d’être réalisées.
Ces approches complémentaires trouveront très vite des développements par leur mise en œuvre sur d’autres types d’échantillons pertinents, en particulier sur des verres contemporains de la Sainte-Chapelle, dont le lieu de fabrication est connu.

Cartes blanches à découvrir également :

À voir aussi dans ce lieu :