Festival de l'histoire de l'art
Proposez une intervention

Le programme du festival

Présentation du nouveau musée de l’Histoire de la France en Algérie de la communauté d’agglomération de Montpellier

03/06/2012 - 11h30 à 12h30 L’Âne Vert Théâtre

Le projet muséal en cours de chantier qui est exposé ci-dessous doit ouvrir fin 2013-début 2014. Toutefois, compte tenu de sa thématique, celle de l’histoire coloniale et plus spécifiquement de l’histoire de la France en Algérie, et donc de sa sensibilité et de son actualité, il paraît intéressant de le présenter à la discussion en 2012, dans ses principes, ses questionnements et ses perspectives.

Le musée de l’histoire de la France en Algérie est le nouvel enjeu muséal de la Communauté d’Agglomération de Montpellier après la restructuration du musée Fabre et la réhabilitation du musée des arts décoratifs qui lui est annexé, l’Hôtel Sabatier d’Espeyran.

Le nouveau musée prend place dans l’hôtel Montcalm, situé au centre de Montpellier, devant la gare et au carrefour du réseau urbain des tramways. Cet hôtel particulier du 18e siècle, actuellement en plein chantier, connaît une réhabilitation de ses bâtiments constitutifs, accompagnée d’une extension, dans le respect de l’existant, par excavation de la cour d’honneur.

Ainsi, le projet muséal va pouvoir bénéficier d’une superficie totale de 3500 mètres carrés, dont 1500 dévolus aux expositions permanentes et temporaires. Le square de l’entrée vient d’être reconfiguré par plantation d’essences exotiques qui, à l’ombre des grands arbres et cèdres centenaires conservés, restitue la fraîcheur des jardins méditerranéens.

Le budget dédié à ce projet s’élève à 20 000 000 Euros ; la durée du chantier, commencé en 2009, est estimée à 5 ans, et les travaux de gros œuvre sont en voie d’achèvement.

Le projet, dont l’objectif premier est de servir la connaissance d’un pan de l’histoire crucial pour la compréhension de l’histoire contemporaine, s’articule autour de trois pôles :

–          le parcours permanent qui, déployé sur 750 mètres carrés et constitué des collections, doit offrir les grands repères historiques qui structurent le sujet, du niveau géopolitique au niveau le plus anecdotique, de telle sorte que tous les visiteurs, qu’ils soient connaisseurs ou béotiens, puissent repartir avec de nouvelles perspectives sur cette histoire, basée sur les connaissances actuelles.

–          les espaces dévolus aux expositions temporaires, d’une superficie similaire, doivent permettre l’approfondissement de certaines thématiques, l’élargissement du sujet, ainsi que les partenariats avec d’autres institutions, de telle sorte que l’établissement soit en phase avec l’évolution constante de l’histoire, dans toute sa pluridisciplinarité ;

–          un pôle public, constitué d’une bibliothèque-centre de documentation, d’un auditorium et d’une salle conviviale – salon de thé qui seront dédiés à l’accueil de tous les publics, et conçus de telle sorte qu’ils marquent le caractère de forum et de lieu d’échanges du musée.

Les collections s’enrichissent selon trois axes : les archives (manuscrits, ouvrages anciens, cartes, monnaies, médailles…) ; les représentations (peinture d’histoire, peinture et sculpture orientalistes, décors, images et films) ; les objets (objets artisanaux, manufacturés, jouets, costumes, affiches…). En parallèle, des relations ont été nouées avec les grandes institutions nationales et régionales de telle sorte que les œuvres relatives à cette histoire et actuellement non exposées puissent retrouver une cohérence dans le parcours de Montpellier.

Traitant d’un sujet ultra-contemporain au regard du temps historique, et toujours sensible en raison de sa dimension indéniablement tragique, ce projet cherche le juste équilibre, dans un parcours associant grande histoire, histoire des populations et mémoires individuelles, alliant connaissance, plaisir et émotion, de façon à ouvrir le champ de cette histoire à tous les publics, et ainsi favoriser le partage et l’échange. Situé dans une ville du Sud, traditionnellement terre d’accueil et de migrations, le musée doit devenir un outil de choix pour la connaissance et la compréhension du monde actuel, aux côtés des ouvrages des spécialistes et avec leur aide, pour tous les publics, scolaires et individuels, heureux de pouvoir y trouver quelques clefs à propos de celle qui continue à tous nous emporter dans sa marche : l’Histoire.

Conférences à découvrir également :

À voir aussi dans ce lieu :