Festival de l'histoire de l'art
Ma sélection Proposez une intervention

Le programme du festival

Carte blanche au CNC : un pionnier du cinéma, Jean Comandon

04/06/2017 - 16h30 à 17h45 Cinéma Ermitage - Salle 4 (138 places)

Spirochètes et quelques microbes de l’eau croupie 

France/ 1909/5’/muet

Observée à l’ultramicroscope, l’eau croupie fourmille de microbes. Parmi eux, les spirochètes sont semblables à ceux qui se trouvent dans la bouche humaine et certains bacilles ont des cils spiralés à chaque extrémité.

Lorsque l’eau n’abrite que des spirochètes, sous l’action de la lumière ces derniers se groupent en amas qui se déforment quand l’éclairage augmente.

 

La Limnée 

France/ 1913/4’/muet

La limnée est un mollusque d’eau douce, elle se reproduit dans les étangs.  Le grossissement au microscope d’un oeuf, puis d’un embryon permet d’observer les battements de son coeur, les vaisseaux sanguins et la formation de la coquille. Elle se déplace à l’aide d’un pied ventouse.

 

Le Ballet botanique 

France/ 40’/muet, montage réalisé par le CNC en 2012

film de montage réalisé à partir des essais de filmage de croissance des végétaux de Jean Comandon, 40 min

Les pionniers du cinéma scientifique sont souvent aussi des créateurs de visions inédites. Médecin et biologiste, Jean Comandon (1877-1970) a inventé des dispositifs destinés à observer l’invisible dans le vivant : l’ultra-rapide, l’ultra-lent, le radioscopique. Il y a cent ans, grâce à lui, le public des salles de cinéma pouvait assister ainsi aux plus fascinants des spectacles. Dans ses films, on voit les micro-organismes se livrer à des combats effrénés. Les végétaux filmés à très petite vitesse sur de longues durées cessent d’apparaître immobiles ; en un saisissant raccourci de quelques dizaines de secondes, les fleurs s’épanouissent, se livrent dans leur plénitude puis se flétrissent. La valeur artistique de ces séquences a été très tôt saluée. Dans les années vingt, la cinéaste d’avant-garde Germaine Dulac a vanté en elles un lyrisme abstrait, la première incarnation d’un « cinéma pur ».

 

Projection-débats à découvrir également :

À voir aussi dans ce lieu :