Festival de l'histoire de l'art
Proposez une intervention

Le programme du festival

Voyages des images. La collection « Les Archives de la planète » à Boulogne-Billancourt et les références artistiques dans ses plaques autochromes

03/06/2012 - 17h30 à 18h30 Château de Fontainebleau - Salle de la Belle Cheminée

La photothèque Les Archives de la Planète, fondée en 1908 dans la banlieue sud-ouest de Paris et comprenant entre autres environ 72.000 plaques autochrome (diapositives en couleur), est liée avec le thème voyages du prochain festival de l’histoire de l’art à bien des égards: Le financier juif Albert Kahn délégua, à partir de 1912 soutenu par le géographe Jean Brunhes, des grandes campagnes photographiques dans le monde presque entier à la documentation de peuples, leurs cultures et leurs domaines de la vie. En plus les diapositives autochromes, inventées par les frères Lumière en 1903 en complément de leur cinématographe et ses produits en noir et blanc, ‹voyagèrent› elles-mêmes, par exemple à des démonstrations pacifistes didactiques devant des représentants de la Société des Nations à Genève.
Un autre aspect des Archives de la Planète concernant le thème voyages porte sur le transfert des caractéristiques de la peinture ou des beaux-arts en général, tels que des sujets ou des structures d‘images, aux plaques autochromes ethnologiques de la collection d’Albert Kahn. Ce dernier phénomène, que je viens d’appeler «‹voyages› des images» dans le titre de mon projet de communication, se trouvera au centre de ma conférence. En référence à l’exposition actuelle La République des Amateurs du Jeu de Paume au château de Tours (18 juin-06 novembre 2011) je m’en occuperai surtout du groupe des photographes et j’essaierai de prouver leur répertoire artistique.
Nommés opérateurs par Albert Kahn et Jean Brunhes, le groupe des photographes se composait non seulement des amateurs mais aussi des professionnels. En plus ils entretenaient des contacts intenses avec des protagonistes et théoriciens de la photographie pictorialiste, comme par exemple le collectionneur français Antonin Personnaz. Jusqu’à présent ces relations sont rarement observées autant par les historiens de l’art que par les historiens de la photographie. A l’aide d’une sélection des plaques autochromes représentatives pour ma thèse et leurs modèles parmi les produits des beaux-arts je voudrais déconstruire la réalisation visuelle-rhétorique de l’utopie du fondateur Albert Kahn et aussi la modification de ses idées par les photographes. Par l’analyse des environnements sociaux et culturels des opérateurs je voudrais démontrer les bases et les motivations de ces ‹voyages› des images.

Bibliographie (sélection):

· La République des amateurs, catalogue de l’exposition au Château de Tours, 18 juin-06 novembre 2011, Paris, Jeu de Paume, 2011.
· Jeanne BEAUSOLEIL (dir.), Albert Kahn, 1860-1940: réalités d’une utopie, ouvrage associée à une exposition du Musée Albert-Kahn, 28 novembre 1995-15 septembre 1996, Boulogne, Musée Albert-Kahn, 1995.
· Nathalie BOULOUCH, La photographie autochrome en France (1904-1931), thèse de doctorat, art et archéologie, Paris, Université Panthéon-Sorbonne, 1994, Lille: ANRT, 1995.
· Le Salon de photographie: Les écoles pictorialistes en Europe et aux États-Unis vers 1900, catalogue de l’exposition du musée Rodin, 22 juin-26 septembre 1993, Paris, Musée Rodin, 1993.
· Michel POIVERT, Le Pictorialisme en France, catalogue de l’exposition de la BNF, 15 octobre-14 novembre 1992, Paris, Hoëbeke-BNF, 1992.

Conférences à découvrir également :

À voir aussi dans ce lieu :